De nombreux produits bons pour l'humain ne le sont pas pour le chien


Tous les jours des accidents domestiques tuent des milliers de chiens.

Ceux-ci sont à la fois victimes de notre inattention, de notre négligence ou de mauvaises interprétations de ce qui est "bon" pour un chien et ce qui est nocif, tout simplement car nous ne savons pas faire preuve de discernement, en pensant que ce qui nous fait plaisir, va forcément lui faire plaisir...Oui, il vous donnera le sentiment du partage, mais au détriment de sa santé !

 

L'anthropomorphisme est une véritable plaie pour nos chiens. Confectionner un gâteau d'anniversaire pour son chien avec des bougies et le lui donner, c'est lui provoquer des troubles digestifs, c'est accepter de le rendre malade... J'ai vu trop de photos sur Facebook de ce type là, qui me mettent en colère... Les humains ne pensent qu'à eux: se faire plaisir en filmant cela au détriment du bien être animal... C'est scandaleux.  

 

Partager un gâteau sucré avec un chien est très mauvais pour sa santé, et plus encore s'il contient du chocolat.

Si vous voulez lui faire plaisir, partager avec lui de la viande crue ou du poisson cru...


Attention aux Chenilles processionnaires: elles peuvent tuer rapidement un chien


Le « pin » est lié à l’arbre dans lequel les oeufs sont pondus. En effet, les chenilles sont des larves de papillons et sortent donc d’un oeuf. Le papillon responsable de cette descendance a  choisi le pin, dont les aiguilles permettront de nourrir les chenilles, pour pondre.

Le mot ‘processionnaire » provient de la caractéristique amusante de ces chenilles qui, lorsqu’elles quittent leur arbre pour muer et se transformer en papillon, se déplacent en ligne, « tête à cul », les unes derrières les autres pour rejoindre un sol meuble où elles vont s’enterrer et se transformer. La comparaison est faite avec les procession religieuses où les croyants se suivent les uns derrière les autres. C’est la chenille de tête qui mène la marche pour toutes les autres car ces chenilles sont aveugles.

Le souci majeur, est que ces chenilles portent une arme de défense redoutable contenue dans leurs poils urticants extrêmement venimeux. Il ne s’agit pas des longue soie sans danger que l’ont voit facilement à leur surface mais de tout petits poils qui se détachent facilement et dont le contact avec la peau et les muqueuses est très violent.

Elles les libèrent par frottement dans leur nid de soie perché dans les pins mais aussi et surtout au contact d’un ennemi potentiel.