Quand les croquettes et pâtées pour chiens contiennent des poisons


Non seulement, les aliments "tout prêts" ne sont pas adaptés pour les chiens et n'apportent pas tous les nutriments naturels et vitamines dont ont besoin les chiens, mais ils peuvent contenir des mycotoxines et des additifs chimiques dont la mélamine, le paracétamol, le cyanure, le pentobarbital et les alcaloïdes de l'ergot.

Dans l’ensemble, la grande partie de la composition des croquettes et des boites est formée de céréales et déchets végétaux variés provenant des différentes usines de transformation. Les céréales contenues dans la nourriture animale industrielle sont des lots déclassés pour la consommation humaine, par exemple à cause de mauvaises conditions de stockage (humidité, moisissures).

Les différents déchets végétaux sont par exemple les glutens sous différentes formes, qui sont des résidus provenant de minoteries particulièrement indigestes. Ces mêmes glutens sont impliqués dans des allergies alimentaires, insuffisances rénales …

 


Qu'est ce que "les mycotoxines"?


Les mycotoxines sont produits par des moisissures.

Elles peuvent se développer sur les végétaux avant la récolte, dans les champs, ou après au moment du stockage. Elles sont résistantes aux traitements habituels  utilisés dans l'agro-alimentaire.

En matière d'alimentation humaine, il y a des seuils à ne pas dépasser.

Les plus surveillées sont:

- les AFLATOXINES >>> Ont un pouvoir cancérigène extrêmement élevé. Peuvent provoquer des hémorragies, des atteintes hépatiques.

- les OCHRATOXINES >>> Ils peuvent être à l'origine de lésions du foie, des reins et de la vessie, de diarrhées, de dysfonctionnement rénal avec augmentation de la consommation d'eau, baisse de croissance et modifications hématologiques.

- la PATULINE >>> neurotoxique 

- les FUMONISINES >>>  A l'origine de nécroses du pancréas, atteintes hépatiques, œdème pulmonaire; diminution des défenses immunitaires, hépatotoxique (foie) dommages sur les reins, sur les poumons

- la ZEARALENONE >>> oestrogénique (reproduction) Avortement, infertilité; retours en chaleur avec des cycles décalés; hypertrophie de l'utérus et atrophie des ovaires

- les TRICOTHECENES >>> Ils peuvent provoquer des troubles digestifs (vomissement diarrhées), anorexie, lésions buccales et dermiques, une diminution des défenses immunitaires et  des modifications hématologiques.

 

Dans pratiquement toutes les croquettes contenant des céréales (blé, maïs, orge, seigle) on trouve des quantités de mycotoxines qui dépassent les seuils acceptés pour l'alimentation humaine et des animaux d'élevage destinés à la consommation. Qu'il s'agisse de croquettes ou pâtées vendues en supermarché/ hypermarché, animaleries ou dans les cliniques vétérinaires.

 

Or lorsqu'on sait que ces aliments destinés à nos chiens et chats contiennent des produits végétaux en quantité astronomique (jusqu'à 60% de céréales pour certains) il n'est pas étonnant que les mycotoxines soient présentes en quantité importante. 

Déjà que les chiens et chats n'ont pas un système digestif pour assimiler correctement ces végétaux, on devine aisément l'effet néfaste de cette alimentation qui contient aussi des éléments toxiques...

Hélas, se rassurer en n'achetant que des croquettes sans céréales, ne suffit pas, car les abats et les viandes d'animaux nourris avec des aliments contaminés peuvent aussi en contenir.

Seule, une analyse des lots de croquettes et pâtées par le laboratoire LABOCEA pourra indiquer clairement que l'alimentation "toute prête" contient ou ne contient pas ces mycotoxines.

 

Certaines chiennes extériorisent des signes d'infécondité liés à la ZEARALENONE, qui est une mycotoxine oestrogénique.

Des examens ont été réalisés sur des chiennes de 6 mois  qui ont présenté un utérus oedematié, hyperémique et hyperpasique avec une endomètre pulpeux et congestif, lié justement à l'absorption de ZEARALENONE.

Leurs ovaires souffraient d'un atrésie folliculaire. Une dégénérescence vacuolaire, atteinte fonctionnelle des tissus et évidemment des troubles de la fécondité, pyomètre... 

 

Mme Anne Charlotte Poncet, éleveuse de chats persans en a fait la triste expérience. En 2006, après avoir opté pour des croquettes Royal Canin, toutes ses femelles ont eu des problèmes de reproduction, ce qui l'a amené à faire une recherche de mycotoxines auprès d'un laboratoire qui confirme la présence de ZEARALENONE. L'analyse de l'utérus des ses femelles devenues stériles confirmera aussi une quantité de ZEARALENONE dans les tissus ainsi que d'autres mycotoxines.

 

Mme Poncet fonde alors l'association

S N A C (Sécurité Nourriture des Animaux de Compagnie) qui a pour objectif de financer les analyses d'aliments pour chiens et chats.

Les résultats d'une trentaine de lots de croquettes analysés confirment pour la plupart des teneurs importants de trois familles de mycotoxines: TRICOTHECENES, ZEARALENONE, FUMONISINES.



D' autres poisons encore plus violents peuvent être présents


Le PENTOBARBITAL  qui trahit la source des matières premières à partir desquelles l'aliment a été fabriqué: des animaux domestiques euthanasiés !!!

En effet, si les animaux malades ou suspects ne devraient pas être utilisés, tous les fabricants n'utilisent pas que de de sous-produits acceptés pour la consommation humaine.

 

La partie carnée, généralement sous la forme de farine de viandes, dont la provenance est occultée, ainsi que les graisses animales entrant dans la composition des croquettes et des boîtes, sont achetées auprès de sociétés d’équarrissage : animaux de fermes malades ayant été traités par des médicaments divers dont des antibiotiques, euthanasiés pour des raisons diverses ou encore en putréfaction. On peut également y retrouver des aliments périmés provenant de différentes grandes surfaces. Pour ne pas perdre de temps, certaines sociétés d’équarrissage ne prennent même pas la peine d’enlever les emballages, souvent sous forme de différentes matières plastiques. Becs, plumes, pattes, excréments de volailles ou sabots, peaux, urines, glandes mammaires, tumeurs, matières fécales sont des parties intégrantes des farines de viandes.

 

Je rappelle que l'alimentation pour animaux domestiques n'est pas soumis à un contrôle de la part des autorités, comme peut l'être l'alimentation des animaux de denrée destinés à la consommation humaine...

 

La MELAMINE (substance provenant du plastique) utilisée de façon frauduleuse afin d'augmenter le taux de protéines brut dans la nourriture pour animaux.

 


Il faut faire analyser l'aliment "tout prêt"


Si vous vous refusez à donner de la viande crue et de l'os charnu à votre compagnon à quatre pattes, adhérez à la SNAC (40 € par an) pour connaitre les croquettes et pâtées qui ne contiennent pas tous ces poisons.

 

Cette association a besoin d'argent pour financer les analyses (environ 250 € par lot de croquettes) et ne peut révéler les résultats des tests qu'à ses adhérents >>>Aller sur www.croquettes-chats-chiens.com pour connaître les démarches à suivre afin d'adhérer.

Pour ma part, je suis restée adhérente, même si je nourris mes chiens et mes chats à base de viandes crues, afin de soutenir une association qui devrait être reconnue d'utilité publique.